Washington… la vue se mérite

Classé dans : Blog || PCT, homepage | 0

16/08

La vue toujours la vue !
Aujourd’hui rien de particulièrement nouveau : plein de petites montées et une grosse montée et une grosse descente.. Washington quoi…
La vue est toujours la même… donc superbe : une chaîne de montagnes avec des couches et des couches de rochers, montagnes ou volcan.
Vers la fin d’une montée particulièrement longue et raide j’aperçois des la fumée au loin. Il s’agit vraisemblablement du feu de l’autre jour à Chinook Pass. Ce dernier ne semble pas diminuer au contraire.

Le soir venu on avait repéré un camp mais ce dernier (très petit) est déjà occupé. On a pas trop envie de marcher 3 miles de plus jusqu’au prochain (les jambes morflent pas mal ici). Du coup on descend un side trail qui nous mène au bord d’un grand lac bien joli. On campera là avec un autre hiker, Josh qui après avoir quasiment fini la Sierra a dû rentrer chez lui pour des raisons familiales. Il est Canadien il a a donc repris depuis le terminal nord en mode SOBO et compte finir et rejoindre le point où il s’était arrêté.

[miles pct 2427.5]

17/08
Ce matin pour rejoindre le PCT il faut remonter le side trail qu’on a descendu hier soir et autant vous dire que ça réveille et ça réchauffe !
Une fois sur le trail ça sera surtout de la montée descente comme d’habitude ici, le tout agrémenté de lacs un peu partout. On est principalement en forêt ou derrière des arbres donc pas trop de vue.
En revanche on va traverser un bon nombre de petits ruisseaux. Rien de bien compliqué l’eau effleure le sol il suffit de marcher sur des pierres pour traverser les pieds au sec. Par contre on approche d’une difficulté bien plus grande : la traversée d’une rivière juste en bas d’une cascade. Cette traversée se fait à priori sur un tronc d’arbre et est réputée compliquée… euh… j’angoisse un peu du coup car je déteste toujours autant traverser sur des tronc d’arbre…

En approchant j’entends le bruit de la cascade et effectivement ça a l’air assez puissant niveau débit… mais bon en même temps c’est une cascade. J’y vais mais j’ai peur…

J’arrive au niveau du « monstre » au moment où Anne Lise traverse… et comment dire.. la dite rivière certes avec un peu de courant doit faire un mètres cinquante de large. Le tronc d’arbre est à quelques cm de l’eau qui n’est elle même pas bien profonde. C’est une blague j’ai angoissé pour ça ??? Je traverserai en moins de 5 secondes. Bon peut-être que ceux d’avant ont eu beaucoup plus d’eau avec la fonte des neiges et c’était plus violent…
On déjeune au bord de la rivière avec Neo qui marche à peu près au même rythme que nous et donc nous retrouve souvent pendant les pauses.

Ensuite pour rejoindre le trail il faut escalader un pierrier car le sentier c’est effondré avant. C’est pas trop long juste quelques mètres mais les pierres sont absolument instables et descendent ou tombent dès que tu les touches… ça rend l’entreprise pas trop facile. Je passe la première et ça glisse un peu mais je m’en sort bien. Par contre anne lise a à peine mis la main sur une pierre que tout le pan s’effondre. Heureusement elle a le reflex de se pousser sur le côté (en mode Ninja) et les pierres voir rochers passeront vraiment pas loin. Elle s’en prendra quand même une grosse sur le tibia, ce qui lui vaudra un joli bleu pour sur ^^ plus de peur que de mal !


On reprend la route jusqu’à arriver jusqu’au lac « déception ». Ne me demandez pas pourquoi il s’appelle comme ça je n’en sait rien surtout qu’il s’agit d’un des plus beau lac qu’on ai vu jusque là.. Tellement que même s’il est très tôt on décide de rester pour se tremper et camper là. Demain il nous reste une dizaine de miles avant de rejoindre la route pour nous rendre à la ville de Skykomish (town day !!!).

[miles pct 2444.0]

18-19/08

Skykomish
Le lac était magnifique… bon en revanche, on le savait, le prix à payer pour un spot de ce genre c’est d’avoir sa tente trempée de condensation le lendemain matin ^^ alors comme d’hab’ on secoue et on fourre le tout dans le sac. Ça sera étendu pour séchage à la prochaine pause avec soleil.
Aujourd’hui on sort du PCT pour emprunter un Trail alternatif : « Deception trail » (qui part donc de Deception lake pour longer Deception creek… ce sont pas foulés sur les noms… au moins c’est cohérent ^^). C’est de ce qu’on nous a dit un chouette sentier, et puis ça nous changera des rochers qu’on mange depuis quelques jours 🙂
Dès les premiers pas on est littéralement plongés dans la forêt et du vert partout. Des arbres et des rochers recouvert de mousse, de grandes plantes, des fleurs et des champignons. On se croirai ans le décor du film Avatar. Autant la forêt peut être un peu monotone autant celle ci à un côté un peu magique !


En plus la randonnée en elle même est bien sympa avec beaucoup de ponts, des passage en bord de cascades ou sur de petites crêtes qui surplombent la rivière.
En parlant de rivière arrive le moment où il faut la traverser 😀 Je cherche une solution pour traverser les pieds au sec mais après deux tentatives, une sur un tronc qui s’avéra trop glissant et l’autre en sautant de rochers en rochers… trop espacés pour moi ^^ du coup après 5 minutes de tentative je perds patience et traverse. La rivière n’est pas du tout profonde et pas de courant c’est réglé en 15 secondes.
Autre bonne surprise de ce trail : l’absence de gros dénivelé ! Globalement ça descend ou c’est plat (autant dire une rareté à Washington)… bref on se plaint pas 🙂 On continue de suivre Deception Creek et on profite d’un rayon de soleil qui a réussi à se frayer un passage entre l’épaisse végétation pour prendre une pause et faire sécher nos tentes.
Après 4 heures de marches on rejoint une route où on commence à faire du stop direction Skykomish. On est dans une descente au bord d’une deux fois deux voies… ça roule très vite ça ne va pas être simple. Du coup on se place en amont d’une aire de chaînage histoire de laisser de l’espace pour s’arrêter et bingo en 2 minutes une voiture s’arrête. Il s’agit de Monty qui direct sort de son coffre des sodas d’une glacière et nous les tend. En fait il a fait le trail il y a quelques années (30) et il va rendre visite au Dunsmore les trail angels chez qui nous allons justement passer la nuit ! Yep on a de la chance 😉
On s’arrête manger un morceau puis c’est direction « hiker haven » la maison de M. Et Mme Dinsmore qui hébergent depuis des années les pctistes de passage. Encore un oasis pour hikers avec carrément une annexe avec un dortoir une petite cuisine, une tv avec des dvd, un salle de bain et une pièce laverie avec des habits en prêts et machine à laver. Bref tout ce dont on a besoin !
Le lendemain Monty nous conduit avec Snake eyes qu’on a retrouvé à Skykomish faire des courses puis nous ramène sur le trail. En revanche on laisse chez les trail angels « Widow » (qui doit son trail name à sa tenue rouge et noire qui fait penser à la veuve noire) qui souffre beaucoup du genou… elle a vu un médecin et à priori sauf miracle les jours prochains c’est fini pour elle pour le trail cette année… à moins de 200 miles de l’arrivée c’est vraiment dur…
Avant de reprendre on s’arrête au bar du lodge… une petite bière pour se donner du courage 😉 bon il est 16h passé et on a toujours pas décollé il est temps de s’y mettre !

Objectif 10 miles pour camper près d’un lac 😉

Ça monte bien mais au final dix miles pas trop dur c’est pas non plus une grosse journée 😉

Le sac est vraiment lourd car on a 6.5 jours de nourriture, l’objectif étant de tenir jusqu’à la ville de Winthrop ou nous devons nous rendre le week-end suivant (Spider a une obligation personnelle et doit être en ville à ces dates).


Je cherche les autres autour du lac je visite 😉 pas facile c’est plein de side trails partout !On campera un peu à l’écart car il y a quand même beaucoup de day hikers.
Il fait froid ce soir… la proximité du lac… ça va encore être bien humide demain 😉

[miles pct 2471.2]

20/08
Ce matin bonne surprise il fait froid mais pas trop de condensation, on a pu trouver un spot sous des arbres ça aide vraiment à limiter le phénomène 😉
Ce matin au programme : l’ascension du Grizzly Peak qui culmine à 1700m d’altitude. Rien de très compliqué, ça monte mais finalement assez progressivement grâce à des switchbacks et on a le droit à une vue dégagée assez exceptionnelle quasi tout le long… difficile de ne pas prendre beaucoup de photos ^^
Ensuite c’est forcément la re descente de l’autre côté qui est finalement moins marrante car assez inclinée et ça fait pas mal travailler les genoux ^^ En revanche bonne nouvelle aujourd’hui : j’ai un petit peu moins mal au pied. L’amélioration vient peut être de la combinaison strapping/nouvelles semelles/ nouvelle façon de lacer les chaussures/ ibuprofène. Si ça pouvait vraiment s’améliorer ça serait top 😉
On s’arrête au bord d’un lac pour le déjeuner… c’est ça qui est bien avec Washington.. y a toujours un lac ou prendre une pause ^^
Et ensuite c’est de nouveau une montée de 3 miles cette fois et pour le coup pas trop de switchbacks pour faire passer la pilule. Y a aussi énormément de myrtilles qui n’attendent que d’être cueillies… ça ralenti beaucoup ma progression ! :p
Encore quelques descentes et montées cette fois la trail passe dans un champs de rochers gigantesque c’est assez grandiose à parcourir ^^


Puis c’est la dernière montée de la journée avant le camp.. 25 switchbacks (oui j’ai compté) et arrivée en haut je ferai la course avec un genre de poule faisane mais très grosse (goose?)… effrayée elle essaiera de s’enfuir par le trail donc j’étais bien obligé de la suivre donc elle avait encore plus peur… c’est con une poule. Elle finira pas voleter 3 m en dehors du trail pour me laisser passer.
Ce soir le camp c’est encore au bord d’un lac… ô non alors ^^

Il n’est pas très grand mais très clair et au pied d’une petite cascade… bref assez charmant 😉

[miles pct 2491]

21/08

Éclipse
Aujourd’hui va être une de ces journées où il est difficile d’avancer vite tellement je m’arrêterai souvent pour observer le paysage ou prendre des photos… J’avoue que ne serait-ce que pour la vue aujourd’hui Washington gagne. Je sais que je dis souvent que c’est joli et autre mais pour le prouver je vais mettre plusieurs photos.


… convaincus ? 😉
En revanche heureusement que tu es joli trail car sinon je t’insulterais tellement tu me fais du mal ^^ une montée sur les crêtes (ça aide pour la vue dégagée) qui ne cesse d’augmenter en dénivelé.
Puis ensuite aux environs de 10h on sort des crêtes pour de la forêt… et ça ne m’arrange pas du tout !!! Oui car aujourd’hui la nature nous fait le cadeau d’un petit spectacle : un éclipse ! Certes il ne s’agit pas d’une totale (pour cela il fallait se trouver en Oregon) mais ça reste super chouette ! Bon du coup je me mets limite à courir pour sortir des arbres qui me bouche la vue ! Dans un virage j’aperçois les bâtons de Spider plantés sur le bord du trail puis un petit dégagement. Ça ne peut vouloir dire qu’une chose : il a trouvé un spot avec vue dégagée ! Et effectivement après quelques mètres c’est un petit champ plat avec vue Soleil 🙂
Bon n’ayant pas pu achetés e lunettes spéciales (pas faute d’avoir cherché/demandé) on observera le phénomène au travers de nos téléphones histoire de pas se cramer les yeux quoi. C’est pas le top mais au moins on vit le truc quand même 😉 et c’est bien sympa de vivre ça sur le trail ! D’ailleurs je ne sais pas si c’est lié mais durant l’éclipse la température va subitement baisser jusqu’à me forcer à mettre ma doudoune. Ça et la lumière qui changeait (comme l’impression de regarder au travers de lunettes à verres polarisés) ça donnait une atmosphère particulière.


On reprend le trail 30 minutes plus tard pour rejoindre Anne Lise à « reflection Lake ». Oui je ne sais pas pourquoi il s’appelle comme ça… je me suis mis au bord et je lui ai posé des questions : Qui suis-je, Que fais-je, Dois-je aller au Canada ? ^^ bon le seul truc que j’ai eu en retour c’est un crapaud qui nageait… Dois-je y voir un signe ? ^^
On profite d’une descente et d’un point d’eau pour déjeuner. C’est là que je me rend compte que malgré toute la crème solaire que j’ai pris un coup de soleil au visage… Bizarre… un coup d’éclipse peut être 😉
On traversera ensuite pas mal de rivières mais à chaque fois aidés d’un pont ou de grosse pierre.
À 5 miles de la fin on rentre à nouveau dans la forêt pour ne plus en sortir de la journée. Et commence également un véritable parcours du combattant ! Car à partir de là le trail ne semble pas avoir été entretenu depuis longtemps. C’est recouvert de végétation, de cours d’eau qui inondent tout, de troncs d’arbres gigantesques, etc. Bref je me croirait dans une de ces émissions avec des obstacles les plus fois les uns que les autres. Pour certains il faut même faire preuve d’un peu d’imagination 🙂 pas facile la vie de ninja ^^
Arrivée à Kennedy Creek une rivière assez puissante je traverse à l’aide d’un pont cassé (en son milieu) mais qui tient toujours son rôle de passerelle alors on se plaint pas 🙂 ensuite reste deux miles interminables sur une pente à 12% (c’est assez raide) avant de rejoindre le camp. Je suis bien contente qu’on ne fasse pas trop de miles (20 en moyenne) en ce moment car sur la fin de la journée je suis séchée et c’est aussi là que ma tendinite me fait souffrir même si aujourd’hui à part la dernière heure elle m’a bien laissée tranquille.

On campera dans un spot assez improbable, pas bien grand et pas forcément plat plat mais force de l’habitude on arrivera à se caser tous les trois assez confortablement. En plus on est pas loin d’un cours d’eau alors que demande le peuple 🙂

[miles pct 2511.9]

22/08

Up the mountain down the mountain 
Cette nuit j’ai eu une insomnie, j’ai donc eu la chance d’observer un ciel étoilé juste magique avec la voile actée bien visible. J’ai même vu une étoile filante ! Vous vous demandez quel vœux j’ai fait ? Et bien aucun car j’ai tout ce sont je rêve ici… nan j’déconne j’ai demandé à me téléporter au Canada pour plus avoir à marcher et aussi un million de dollars. Reste plus qu’à patienter ^^


Aujourd’hui c’est le même programme que d’habitude avec de grosses montées et pareil en descente… On devra même se payer une ascension de 5 miles en plein soleil à 13h…. je vous laisse imaginer comment j’ai fini ^^… liquide 😉
On évoluera une partie de la journée dans le même cadre qu’hier avec ce paysage de montagne et vue panoramique. Il faudra en fait attendre la fin de la journée et une descente de 5 miles (bah oui on monte 5 miles et on les redescend… enfin de l’autre côté hein sinon on arrive jamais au Canada ^^) pour entrer à nouveau dans la forêt… ça sera d’ailleurs assez monotone avec un enchaînement interminable de switchbacks avec « vue arbres ».
Arrivée en bas et au camp prévu je suis étonnée de la voir parsemé de tentes ! Décidément c’est finalement à Washington qu’on aura croisé le plus de monde ! Même au début du voyage on avait pas autant de problèmes pour se trouver un camp. Bon on arrivera quand même à se caler dans un coin (petit petit) en se serrant tous les trois à côté d’un couple qui a été assez gentil pour nous accueillir comme voisins. Avantage : on est des voisins assez calmes généralement au lit à 20h ^^.

[miles pct 2532.7]

23/08
Bon définitivement j’ai pas aimé ce camp… trop de monde qui partent tous à des heures différentes, du coup j’ai pas entendu mon alarme (qui est en fait le bruit du matelas d’Anne Lise qu’elle dégonfle ^^). Bref mon rituel matinal est tout perturbé (comprendre je suis dans le pâté).
Heureusement le trail ce matin est vraiment chouette car plat et principalement dans une forêt couverte de mousse limite verte fluorescente. C’est agréable de marcher là dessus. Ça avance vite (bah oui c’est plat)… enfin vite sauf quand j’oublie mes lunettes pendant une pause, m’en rend compte un quart d’heure plus tard et dois rebrousser chemin pour aller les chercher…


Autre point sympa il y a de l’eau absolument partout (merci L’État le plus humide des US) et quasiment un ruisseau tous les 2 miles. Problème ma bouteille (Platypus 2l) qui me sert pour filtrer l’eau est percée donc inutilisable, je dépends de celle de Spider et Anne Lise aussi a le même problème… va falloir aller faire des courses à la prochaine ville ^^
Très vite ensuite ça va remonter… pendant 11 miles… mais finalement ça sera très graduel donc pas désagréable. Rien à voir avec hier !
On ne sortira de la forêt qu’en milieu d’après-midi au moment… de redescendre ! 😉 on reste donc un peu dans les cailloux au bord d’une falaise puis c’est retour dans la forêt.

La descente est encore une fois assez douce avec pas mal de lacets et on descendra touuuut en bas de la montagne jusqu’à une rivière assez imposante mais pas très violente. En plus il y a plein de troncs d’arbre bien large pour traverser facilement.
Juste après (genre 20 m) se trouve le camp, et c’est vraiment sympa ! Plein d’espace… plat.. sous les arbres mais pas trop (on voit le ciel) avec s’il vous plaît une plage privée. Oui ce soir on sort le grand jeu ! Et vous savez ce qui est en encore mieux ?? On est tout seuls ! Qu’on s’entende j’aime bien camper avec d’autres gens, rencontrer de nouvelles personnes aussi mais hier c’était vraiment trop.

[miles pct 2557.0]

24/08
On se réveille bien au calme dans notre camp privatif (enfin on revient aux standards ^^). Et ça attaque avec du plutôt plat j’avance bien même très bien.

En revanche les autres ont plus de mal surtout anne lise… un jour sans ça arrive 🙂
Elle est donc un peu derrière (en général c’est moi) et je rejoins Spider pour une pause assis près d’un cours d’eau.
J’entends des branches craquer et je lève la tête… juste une grosse souche qui bouge… wait what?? Ah bah oui c’est un ours noir qui avance tranquillement vers nous en remontant le talus.
En moins d’un quart de seconde on est debout et Spider l’interpelle pour le faire fuir. L’animal (de bonne taille) nous voit donc enfin et bon joueur change de direction. Il s’agit donc typiquement de mon type d’ours : celui qui a peur et s’enfuit quand il me voit ^^
Sauf que problème il a certes changé de direction mais se dirige maintenant vers le trail… bref vers Anne Lise qui ne devrait plus tarder. Spider va donc à sa rencontre avec ses bâtons (pour faire du bruit pas pour s’en servir comme javelot hein)

Je crie « hey » bien fort et l’ours fait enfin demi tour et redescend, cette fois en courant, loin du trail. On pourra pas dire que j’ai abandonné Anne lise cette fois 😉
j’avoue c’était une expérience super cool ! Surtout qu’il était à bonne distance (genre 10-15m) et qu’il était obéissant 🙂 bien moins flippant que la première fois !
Quand à l’inévitable question que vous allez poser :

Est ce que j’ai filmé ? Oui !!!

Est ce qu’on peut voir la vidéo ? Nope… parce que l’enregistrement à pas démarré… Damnit !!!! Oui je sais les boules…
Anne Lise arrive quelques secondes après et ne l’a pas vu (elle se plaint pas) et l’a juste entendu.
Vers 12h15 on Arrive à la ranger station de Stehekin. On a normalement ps prévu de s’y rendre du tout (c’est un arrêt en général très convoité par les pctistes), on a assez de nourriture et le shuttle coûte 16$ (AR) bref c’était pas le plan.

Mais problème on a loupé une info dans notre préparation : la nécessité de détenir un permis spécial pour camper 16 miles à partir de là. Permis que nous n’avons pas et qui s’obtient à Stehekin… mince ! Pas trop le choix si on veut être en règle : sois faire encore 16 miles plus la distance pour trouver un campsite (dans l’après-midi c’est dur surtout à Washington ou on se prend pas mal de dénivelé) ou nous rendre à Stehekin pour la nuit et reprendre le trail demain matin pour finir notre section (restera 20 miles) jusqu’à la ville de Winthrop. Bon bah le camping est gratuit à Stehekin alors c’est parti pour une étape en ville imprévue 😉
On paye donc le shuttle.. c’est un peu du racket 8$ le trajet mais tu peux aussi marcher si tu préfères 😉
La ville de Stehekin… enfin ville c’est vite dit il s’agit en fait globalement d’un (joli) lac (« Chelan ») avec des cabines, des sports nautiques et des sentiers de randonnée. On y trouve donc : un lodge, un camping, un restaurant, une Poste et un micro magasin. Le tout réuni dans moins de 50 m.


Stehekin est aussi célèbre sur le PCT pour sa boulangerie paraît il exceptionnelle (certains parlent même d’expérience divine) mais située à l’extérieur de la ville. Bon sauf que le bus s’y arrête mais n’attend pas… on devrait donc payer encore 4$ et attendre 3h pour en repartir. Je suis étonnée car j’avais lu dans beaucoup de récits qu’ils attendaient 10-15 minutes histoire de laisser le temps à tout le monde de faire ses achats. Et bah tant pis pour la boulangerie j’en ai un peu marre du racket des transports monopolistiques de Stehekin alors je m’en passerai 😉 Au final Anne Lise s’y rendra le soir en vélo et ramènera de la tarte et des quiches. Bon c’est bon mais c’est pas non plus à se damner ! Tout comme la ville c’est sympa mais pas exceptionnel et très chers, je ne comprends pas trop pourquoi c’est si populaire alors qu’il y a d’autres options. J’attends de voir Winthrop (20 miles plus loin) mais je pense que c’est finalement plus sympa !
Mais heureusement le camping est gratuit et on passe une bonne soirée avec d’autres hikers dont on fait la connaissance.

Notamment un Bulgare qui a fait la Sierra, une coréenne qui revient finir les 60 miles non fait l’an dernier à cause de la neige ! On célèbrera d’ailleurs la fin de son PCT !!!
On passe quand même une bonne journée même si c’était pas prévu et que ça nous fait faire plus de marche demain 😉

[miles pct 2569.4]

25-27/08

C’est sympa la nature
On prend le bus de 8h15 et à un arrêt on voit monter Widow !!!! On est super content de la voir ! Apparemment avec du repos, des anti douleur et son genou strappé ça va beaucoup mieux. Je pense surtout qu’elle voulait pas s’avouer vaincu et qu’elle veut serrer les dents jusqu’au Canada 😉
Nous voilà donc partis à quatre (Widow aussi s’arrête dans 20 miles à Rainy Pass pour rejoindre la ville). Vers 12h je rejoins tout le monde à côté d’un pont et retrouve une Anne Lise particulièrement agitée. Pour causse elle s’est trouvée nez à nez avec un ours qui voulait pas trop partir. Un autre randonneur le fera finalement fuir en lui jetant une pierre. On est décidément en « territoire ours ».
Quand à moi petite frayeur avec un serpent qui passera très près de mes pieds quand j’irai faire une pause pipi. La nature est très en forme aujourd’hui ! Moi par contre pas du tout… j’en est juste marre et j’ai envie d’arriver. Le trail est assez peu intéressant et même si on a fait des journées de 20-23 miles pas plus (sauf hier) bah marcher 7 jours d’affilé c’est long et le corps en a marre.
Alors que je marche sur une crête juste derrière un virage je tombe nez à nez avec un ours. Il s’arrête à 5m (moi aussi d’ailleurs) mais ne bouge pas. Je cris mon maintenant bien maîtrisé « Hey » et il repartira en courant en escaladant la colline.


Notez s’il-vous-plaît les énormes progrès que j’ai fait puisque je n’ai pas sauté dans le ravin cette fois ^^
Je reprends la route un peu secouée quand même (pourquoi faut toujours qu’ils m’arrivent dessus sur le trail ces crétins d’ours ??). Bon et puis il ça commencer à faire très chaud et ça monte certes tranquillement mais depuis presque 10 miles donc j’en ai un peu marre. En plus chaque bruit me fait sursauter (à croire d’ailleurs que les écureuils et chimpmunk se sont donnés le mot de traverser le trail devant moi ou faire craquer des branches pour me faire flipper) alors c’est encore plus long…
Je rejoins Widow et alors qu’on marche sur le trail qui est littéralement cernés par d’énormes buisson on entend des branches craquer et c’est pas un chipmunk ! On le voit pas trop bien mais il y a bien une grosse forme noire juste derrière la végétation (genre 2m) qui avance vers nous. Mais ça va s’arrêter quand ??? Alors même process : je cri Hey et aussi « f*** off » (ça avait marché pour le coyote alors ça vaut le coup de tester ^^)… plusieurs fois mais l’ours bouge pas et continue même d’avancer. Je pense qu’il sait pas trop quoi faire car il ne nous voit pas.. nous on voit que la forme noire au travers. Je cris encore plus fort et il fini par s’arrêter. Et il commence à grogner/renifler… euh… bref il est pas content :/ je récris et il ne bouge plus. Du coup avec Widow on reprend le trail en vérifiant quand même qu’il n’est pas derrière.

Bon c’est chouette la nature tout ça mais ça fait beaucoup là quand même !
Encore quelques miles et je rejoins tout le monde au parking de Rainy pass pour faire du stop. Ce soir notre première étape c’est la ville de Mazama (on ira ensuite demain à Winthrop pour le week-end).
Une jeune femme bien sympa nous prend tous les quatre et nous dépose au magasin centre névralgique du coin. On est étonné de voir beaucoup de monde ! Il y a en fait un festival de cinéma avec aussi des stand de nourriture ! Très sympa !!!
Le soir on est hébergé dans une cabine appartenant à la trail angel Ravensong qui serait apparemment la première femme à avoir fait le pct en solo. Classe 😉 on ne la rencontrera  malheureusement pas mais la cabine est juste géniale. C’est encore en construction mais m’ait avis que ce spot deviendra un haut lieu de rencontre des pctistes ! Surtout que soyons clair Mazama est bien plus sympa et moins chers que Stehekin ! Ajoutez à ça que le magasin est juste génial (un grand choix de nourriture) et dispose d’un coffee shop avec pâtisseries maison qui sont bien au dessus de la boulangerie de Stehekin… ah et il y a aussi un magasin de matos de trail qui fait Poste restant… bref un relais PCT qui a de l’avenir !!!
On s’installe donc dans la cabine avec 4 autres hikers et on regardera des dvd documentaire sur devinez… le PCT 😉
Mais bon après toutes mes émotions et la fatigue accumulée pour moi (et les autres) c’est dodo à 21h…
Le lendemain on laisse Widow qui devrait repartir sur le trail le soir même ou le lendemain, pour nous c’est direction Winthrop jusqu’à lundi… et ensuite direction… le Canada et plus que 60 miles pour la fin du trail !!! ^^ #excited

partager cet article :Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laissez un commentaire