Interlude canadien et road trip

Classé dans : Blog || PCT, homepage | 1

PCT, l’aventure continue…

Une fois parti du monument on pourrait croire que le trail nous amènerai gentiment vers Manning Park (parc national canadien) et son lodge… que nenni jusqu’au bout le PCT restera le PCT (même si techniquement on est plus sur ce dernier mais un autre trail). On a donc le droit a pas moins de 8.5 miles dont une bonne partie se fera en montée et sur un trail assez approximatif, recouvert de végétation qui consiste le plus souvent en un chemin boueux. Bon rien de bien compliqué quand même mais que voulez-vous on s’habitue au luxe d’un trail sur entretenu comme le PCT. Au final ça donne du piquant a ces derniers miles qui sinon auraient paru bien long… disons qu’une fois arrives au monument on a un peu envie que ça se termine vite 😉

On parviendra au lodge de Manning Park vers 14h toujours accompagnés de Glitter et rejoint par un autre randonneur qui lui aussi termine son aventure. On va donc célébrer ça tous ensemble dignement. Il faut dire qu’on a un peu de temps à tuer car le bus qui nous emmène à Vancouver passe à 2h du matin (sympa comme horaire non ?). Glitter nous offrira très gentiment de venir crasher sa chambre d’hôtel qu’il a dû prendre car son billet de bus est pour demain. En effet beaucoup de randonneurs resteront sur le carreau car le bus était plein. Nous un peu parano ont avait réservé nos places depuis un moment.

Un voyage en bus que je redoutais un peu car j’avais entendu beaucoup de mal des « Greyhound » c’est le nom de la société de bus qui couvre tous les Etats Unis et au-delà et constitue un moyen assez économique (la plupart du temps mais de plus en plus cela vaut le coup de comparer avec le train ou l’avion qui deviennent de moins en moins chers). Au final c’est effectivement pas le top : le bus est bondé, pas d’espace mais en fait on a été plutôt chanceux car le voyages s’est passe sans incident (Emily, Eike et Urs qui l’ont pris quelques jours auparavant se sont retrouvés à attendre un nouveau bus au milieu de la nuit pendant 4 heures suite à une panne mécanique), on arrive même avec quasiment une heure d’avance :D.

Nous voilà donc à Vancouver et il est 5h30 du matin, bon comme assez souvent la station de bus n’est pas située dans le meilleur quartier de la ville mais très vite en marchant un peu on est enthousiasmés par la beauté et l’originalité de Vancouver. On ira faire un tour au marché paysan, prendre les petits bateaux navette pour traverser la baie, observer les nombreux hydravions qui atterrissent et décollent à un rythme soutenu, voir “Gastow steam clock” la fameuse horloge à vapeur, le parc Stanley. C’est vraiment une ville qui vaut le coup d’être visitée !

Puis on sera très gentiment accueillis pour quelques jours chez des amis d’Anne Lise, PJ et Katrin qui nous feront découvrir Horseshoe Bay un quartier situe à l’ouest de Vancouver. On y est en pleine nature avec des lacs, lieux favoris des kite surfeurs, des sentiers de randonnée, et autant de lieux qui finalement nous permettent de rester dans un environnement qu’on aime et qui nous rassure. Bon tellement que nos hôtes nous mettent en garde ils ont beaucoup de problème avec ce qu’ils appellent les “garbage bear” (littéralement les ours à ordures) qui viennent fouiller dans les poubelle (pourtant sensés être anti ours). Bref on est prévenu on n’est pas à l’abri d’en croiser un ou plusieurs dans les jours à venir… évidemment on allait pas s’en sortir comme ça ^^. PJ et Katrin ont aussi la particularité d’avoir fait le PCT dans les années 70 ! On se régalera donc de leurs anecdotes et de l’album photo de leurs aventures. Ce qui choque le plus c’est qu’au final les paysages sont restés relativement identique en revanche pour eux c’était vraiment l’aventure ! Trail peu marqué, un seul livre/cartes pour se diriger et pas de moyen pour prévenir les secours en cas de problème. Bref on est bien loin de l’aventure assistée qu’on a pu vivre qui même si elle comportait de nombreux challenge et m’a fait nettement sortir de ma zone de confort (Mike Horn si tu m’entends) reste bien moins dangereuse et bien loin de ce qu’ils ont pu vivre.

Puis dès lundi c’est retour à Vancouver centre pour un nouveau bus qui cette fois nous ramènera aux Etats Unis et à Seattle plus précisément. On embarque donc avec la petite épreuve du passage de la douane… toujours un peu impressionnant aux Etats Unis. Cela se passera en réalité vraiment très bien et très rapidement. Le douanier un peu perplexe me demandera quand même comment il se fait que je cherche à rentrer sur le territoire américain alors qu’il n’y a aucune trace de ma sortie sur mon passeport… Je lui explique que j’ai marche… et là ses yeux s’éclairent « ah mais vous avez fait le truc de Reese Witherspoon (NB : l’actrice principale dans la version cinématographique de Wild) là où elle trouve sont moi intérieur », je rigole et lui confirmerai que c’est bien cela… sauf que tout ce que j’ai trouvé et que je cherchais c’est la frontière canadienne ^^

Après un bref passage à Seattle, qui a également l’air bien sympathique et que je me promets de visiter lors d’un futur voyage, nous louons une voiture et c’est parti pour un road trip qui nous ramènera en Californie ou on avait laissé en plan nos montagnes de la Sierra. A partir de la ça va être plus de 900 miles et 4 états à parcourir (on entre pendant quelques miles au Nevada), plusieurs biches et cerfs évites alors qu’ils traversaient la route, une bonne dizaine de stations-services visitées, pas mal de coins bien enfumes surtout en Oregon, quelques gouttes de pluie qui je l’espère aidera avec les incendies.

Et en quelques heures de route nous voilà de retour à Bishop, ville qu’on retrouve avec plaisir qu’on avait quitté le !! juin direction la Californie du Nord. En quelques heures seulement on a parcouru ce qu’on a mis 3 mois à faire en marchant 😉

Et maintenant que nous sommes bien reposes, les montagnes nous attendent (et on va morfler) …

Y a plus qu’a !

[miles pct 790]

partager cet article :Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

  1. LIEGEOIS

    Lucie,
    De retour de vacances je viens de me régaler à suivre à nouveau ton parcours, mais j’avais des nouvelles par Domi. Bravo pour n’avoir pas baissé les bras malgré des moments difficiles et courage pour les derniers jours. Nous sommes allés 3 fois au Canada (pas par le même chemin que toi tu t’en doutes) mais nous ne connaissons ni Vancouver ni Seattle. Profites encore bien de cette fin d’aventure  » hors du commun « . Toute la famille attend ton retour avec impatience.
    Bisous de nous 4
    Michèle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *