Ô Canada…

Classé dans : Blog || PCT, homepage | 0

28/08
Let do this PCT

C’est non sans mal que nous arriverons à nous extraire de la ville de Winthrop. Déjà on y est super bien ! L’hostel est juste génial et tout est à 2 minutes de marches…. sauf la Poste où je vais passer pas mal de temps le matin à la recherche d’un colis important : un matelas de remplacement. Oui le mien se dégonflait… encore.. et la société m’en à envoyé un neuf gratuitement… encore… décidément service client au top (les produits en revanche… ^^) 😉 Donc ça va nous retarder pas mal mais la postière finira par trouver le Précieux. 😉
Ensuite il nous reste pas mal de miles à parcourir en voiture pour retourner sur le trail. On aura assez rapidement quelqu’un pour nous emmener jusqu’à Mazama. Il s’agit en fait d’une des trail angels qui s’occupe de la Cabine dans laquelle on avait dormi le vendredi soir (chez Ravensong). Pour le reste du trajet (35 miles) c’était un peu plus compliqué mais un couple finira par s’arrêter pour gentiment nous emmener. Ils vont justement à Rainy Pass car ils en ont marre d’être dans la fumée.
En effet depuis quelques jours un gros incendie plonge les environs dans une épaisse fumée et ajoutez à ça la proximité du Canada toujours en lutte contre de nombreux foyers… bref c’est un peu le brouillard ^^


Malheureusement pour nos chauffeurs ça se dégage pas plus que ça en prenant de l’altitude… espérons que ça s’éclaircisse dans les prochains jours.
Ils nous déposent donc au départ du trail et avec tout ça il est presque 17h… autant dire qu’on va pas aller bien loin ce soir. Surtout que la motivation est toujours un peu basse quand on repart de ville ^^
Au final on fera 4 miles et on établira notre camp dans un petit coin dégagé. Mais c’est 4 miles qui me paraîtront un peu long je dois l’avouer car dans une forêt bien dense avec plein de myrtilles… bref le type d’endroit préféré des ours. J’admets être un peu parano depuis l’autre jour… la moindre branche qui craque ou le moindre mouvement (saletés en chipmunk ><)… Bon et puis c’était peut être pas une bonne idées de regarder « The Revenant » hier soir… :/

Mais bon heureusement au moins il n’y a pas de grizzly ici, ils sont au Canada et dieu merci n’ont pas de passeport et donc aucune possibilité de franchir la frontière. Sinon pendant un moment j’aurais flippé un peu ^^
Et sinon ce soir nous avons des compagnons inédits : deux chouettes qui volent au dessus du camp. Sans doute pour me livrer ma lettre pour Poudlard (faut bien que j,ai quelque chose a faire après le PCT ^^) 😉

[miles pct 2592.5] 29/08
Smoky

Ce matin la première chose qui frappe au réveil c’est l’odeur de la fumée. Cette dernière est bien présente et nous plonge comme dans une brume. On devine les sommets sans les voir précisément.
La première partie de la journée se fait principalement en forêt, une petite montée puis ça descendra jusqu’au déjeuner. Ce qui me frappe et d’ailleurs Anne Lise me fait la même remarque : le silence ! C’est limite bizarre… pas un chipmunk ou un écureuil, pas de branche qui craque, pas d’oiseaux qui chantent et même les insectes semblent avoir désertés… c’est quoi la fin du monde ?? 😀 je me demande si la l’ambiance enfumée n’y est pas pour quelque chose.


Je retrouverai un peu de vie sauvage en fin de matinée en la personne d’une énorme marmotte qui se repose au milieu du chemin. Elle a du mal à se mouvoir pour dégager la zone quand j’arrive. Tellement que je m’interroge de savoir s’il elle n’est pas sur le point d’avoir des petits…

Après le déjeuner c’est beaucoup moins drôle avec une montée interminable tout en switchbacks très longs et très rapprochés, tellement que je regarde le sommet et je ne me vois pas avancer. Et la fumée assèche tout… surtout la gorge et c’est un peu plus compliqué de respirer. Je peux observer Spider et Anne Lise et tous les trois on se croise chacun à un niveau différent sans en voir la fin ! Bon qui je vous rassure finira par arriver 🙂


Après encore 1 mile on tombe sur un très beau camp avec une belle source d’eau. Et pour tout vous dire on avait prévu de faire 3 miles de plus aujourd’hui mais ça nous faisait camper à côté d’une route au bord d’un parking. Pour le glamour vous repasserez ! Bref on se dit que tant qu’à faire autant profiter de nos derniers camp et soirées ici. Alors c’est décidé on bouge plus 😉 ! Ca envoie du jolie !
[miles pct 2613.6]

 

30/08
Ô Washington

Ce matin je me réveille bien en forme ! En plus belle surprise : la fumée s’est dégagée et n’apparaît que finement au loin sur l’horizon. Il paraît que ce n’est pas qu’une question de vent mais aussi de pression atmosphérique. En tout cas ça nous offre un joli spectacle celui du soleil qui se lève sur les montagnes et derrière la bande de fumée il apparaît rouge écarlate.


Après ça il est temps de s’y mettre car au programme aujourd’hui 25 miles avec apriori un enchaînement bien corsé de haut et bas. Mais tout de suite là maintenant c’est juste plat et dans les crêtes. On se croirait revenu en Californie du sud avec le trail qu’on peut voir très très loin suivant les crêtes des collines. C’est entouré d’autres montagnes que je prendrai un plaisir immense à parcourir ce sentier. La vue… quelle vue, j’avais peur que les derniers jours soient un peu moins intéressant côté paysage et il n’en ai rien… de quoi se faire plaisir jusqu’au bout !


On rencontre 2 israéliens et un américain qui vont également vers le nord et en fait on les avait déjà croisés… au sommet du Mont Whitney !! C’est rigolo de les recroiser là à 30 miles du Canada !

Ensuite il va s’agir de descentes et montées dans la forêt. On y croisera d’ailleurs pas mal de monde : des SOBO au tout debut de leur aventure, des NOBO revenant du monument qui n’ont pas souhaité (ou pu faute de permis d’entrée) passer la frontière canadienne, des Section hikers ou randonneurs à journée.

Au bout de 16 miles c’est pause déjeuner avant d’attaquer une des dernières montée de la journée qui nous conduit à Rock Pass. Je croise Cooper avec qui on avait randonné quelques jours avant Trout lake. Elle revient du monument ! Ça y’est elle a fini son aventure PCT. Je suis bien contente pour elle. Elle en profite pour nous indiquer une source d’eau non signalée sur les cartes. située à un endroit assez stratégique puisqu’à 2 miles du camp qu’on vise pour la nuit. Il n’y a pas d’eau au camp ça nous permet de ravitailler pas trop loin avec cette source et de ne pas porter trop d’eau trop longtemps.On a en effet fait le choix d’un camp sans point d’eau (dry camping) mais sur un sommet ce qui nous assure une vue spectactulaire (room with a view ^^) ce qui vaut bien l’effort de charrier un peu d’eau pendant quelques miles.

En revanche la dernière montée est une veritable surprise et va totalement m’achever… en même temps il s’agit de la toute toute dernière montée (après le trail redescend jusqu’à la frontière) fallait bien que Washington mette le paquet 😉 on doit franchir un dernier pass : Woody. Et même s’il ne s’agit de guère plus d’un mile ça monte raide de chez raide avec 4 derniers switchbacks des familles.
Au sommet je retrouve les autres ainsi qu’un américain Glitter qui est déjà installé. Le coin est pas bien grand mais tout à fait suffisant ! Bon est l’endroit est assez magique au sommet de ce col encadré de montagne. Un dernier campement assez spectaculaire. Il y a un peu de vent, forcément c’est un peu exposé le sommet d’un col mais ca vaut vraiment le coup ! ^^

Dernière nuit avant la Canada !!!

[miles pct 2639.1]

 

 

31/08
Ô Canada

Ce matin c’est réveil frileux et dans la brume ! Le ciel est couvert et un espèce de brouillard épais recouvre tout. Le vent glacial aura finalement soufflé toute la nuit… Bref froid et humide, un peu comme j’imaginais Washington ou en tout cas les environs de Seattle mais on a finalement eu la chance de parcourir un Washington ensoleillé au ciel dégagé.
Mais bonne nouvelle le vent a finalement ses avantages : faire fuir la brume ! Il fait donc toujours frais mais la vue se dégage et c’est joli !!!!


On a donc campé avec un nouveau copain : Glitter. Il habite Seattle et s’apprête à finir un PCT qu’il a débuté en 2014 et aujourd’hui il aura enfin parcouru tous les miles qu’il voulait faire. C’est sympa de vivre ça avec lui 😉 Aujourd’hui on a 11 miles à faire avant d’atteindre le sacro-saint monument et la frontière canadienne et ensuite re plusieurs miles pour nous rendre à Manning Park. Mais avant ça… objectif la frontière !

Et c’est pas trop compliqué puisqu’on va monter très légèrement (on le sent à peine ^^) pendant deux tout petits miles et ensuite ça glisse euh descend tout seul jusqu’au Canada. Tout ça dans un assez beau panorama. On a quand même le droit à deux feux de forêt au loin (à priori au Canada) mais pas vers où on se dirige fort heureusement 🙂

Les premiers miles se font sur des crêtes et à vue dégagée comme un dernier aperçu de Washington qui nous est offert 🙂 En plus on commence à entre apercevoir les prémices de l’automne avec la végétation qui rougit et ça va plutôt bien même à « l’Etat toujours vert ».

Encore un mile et déjà j’aperçois le frontière (une découpe bien nette en pleine forêt) au loin…

Je vais pas vous mentir le trail ce matin… très facile. Ça avance (descend) vite.. même presque trop vite ! Après une traversée de 5 miles dans la forêt au milieu des plan de myrtilles (bref un coin à ours où je suis passablement tendue ^^) c’est le switchbacks final et l’arrivé au monument du PCT nord. J’y retrouve Spider, Glitter et Anne Lise que je suivais à moins d’une minute.

Et effectivement voilà le monument ! Et c’est la chose la plus… ouai en fait c’est le truc le moins enthousiasment du monde. Je ne saurais pas l’expliquer mais le coin de trail ou se trouve à la fois la frontière (un espace vide de plusieurs mètres entre les arbres) et le monument n’a juste rien d’extraordinaire. Vous y arrivez au detour d’un bout de trail comme un cheveu sur la soupe sans que rien ne vous y prépare vraiment.On imagine vivre une liberation alors qu’en fait il s’agit juste d’un morceau de trail comme les autres. Bon je suis contente quant meme hein ! mais j’avais beaucoup lu sur le fait que les personnes arrivant au monument avaient du mal a réaliser ou trouver ca extraordinaire… maintenant je comprends.

Très vite on est rejoint par un groupe de 5 personnes qu’on avait rencontré ce matin. Ils n’iront pas au Canada (n’ont pas le permis) et devront refaire les trente miles qu’is viennent de parcourir pour rejoindre Hart Pass (le premier accès routier). Sucks to be them ^^ Tout le monde prend le temps de laisser un mot dans le registre et prendre les photos de rigueur. On s’amusera d’ailleurs bien à poser devant le monument ! Et finalement c’est en posant a faire les imbéciles que j’arriverai a réaliser et a vraiment me régaler d’etre la !!!! Voila il m’aura juste fallu quelques minutes 😊

On déjeune assez rapidement car au final le lieu a vraiment étrangement peu d’intérêt.. et puis il nous reste 8.5 miles à parcourir pour rejoindre la civilization et le CANADA parceque en vrai c’est pour ca qu’on en bave depuis des mois hein ??? Et au final c’est tout ce qu’on a envie de faire alors on dit au revoir à tout le monde et on reprend la route laissant le PCT derrière nous…

Enfin pas tout à fait car on en a pas fini avec lui 😉 Apres quelques jours a Vancouver on reprend la route (la vraie avec des roues qui roulent pour nous ^^) pour rejoindre à nouveau notre chère Californie et tenter à nouveau de passer une partie de la Sierra (voir jusqu’ou je peux aller) ! Car ça me titillait depuis début juin où on avait dû abandonner et partir au nord…

Let’s do this trail!!!!

[miles pct 2650.1]
partager cet article :Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

Laissez un commentaire