Beautiful Oregon

Classé dans : Blog || PCT, homepage | 3

19/07
Je replis tout et dis au revoir au Mazama campground où nous venons de passer presque 2 jours. On prend la navette de 9h qui nous dépose à Crater lake et on doit encore une fois subir cette vue atroce :p il y a un peu de brume ce matin c’est vraiment très réussi…
On part sur le « Rim trail » un trail alternatif au PCT qui longe le cratère et le lac donc et qui offre une vue splendide. Ce qui n’est pas le cas du PCT qui lui passe bien au loin… c’était dommage tout de même ^^

En revanche on sait qu’on ne pourra pas le faire entièrement à cause de la neige et de travaux de maintenance. On devra finir les derniers miles sur la route… peu importe la vie vaut le coup 😉
On s’offre aussi un petit extra : prendre une petite rallonge et un autre trail pour rejoindre « watchman tower » le point le plus haut au bord du lac avec une tour d’observation et une vue panoramique sur tout le lac et les paysages environnants. Là aussi ça vaut le coup même s’il y a pas mal de neige et que ça monte sacrément 😉
On déjeune d’ailleurs en haut parce que ça serait dommage de s’en priver 😉


Ensuite on dira au revoir à Bob notre compagnon de trail de ces 6 derniers jours. Il repart aujourd’hui en France avec des centaines de piqûres de moustiques, quelques ampoules mais visiblement très heureux de son expérience PCT. C’était chouette de l’avoir avec nous !
On reprend le trail ou plutôt la route car très vite ça devient très enneigé. Problème c’est vraiment étroit et il n’y a pas beaucoup de place sur le bord… c’est un peu dangereux ^^ après 2 miles un monsieur s’arrête et nous amènera en voiture à la jonction avec le PCT. Il est néo zélandais et très sympa. Il nous proposera même de nous emmener à Bend sa destination et la notre aussi sauf qu’il mettra une heure pour s’y rendre et nous plutôt 5/6 jours ^^ on hésite 1/2 seconde puis nous refusons poliment. On est pas si fainéants que ça 😉
On fera quelques miles dans la forêt évidemment cernés par les moustiques. Quand les arbres se dispersent on voit apparaître une superbe vue sur Diamond lake et aussi des sommets en pierre très hauts et fins comme des pics en pierre ocre, c’est très joli.
On redescend et on fera les 2 derniers miles dans la neige ce qui nous ralenti pas mal. Je décoincerais Anne-Lise d’un arbre qui l’a (je suis témoin) attaqué sournoisement. Ça fera pour toutes les fois où elle m’a désincarcéré d’un arbre après une chute dans la Sierra 😉
On campera à une centaine de mètres d’une rivière sur un plateau à la lisière de la forêt avec vue sur les sommets rocheux de tout à l’heure. Sans nul doute un des camp dont je me souviendrai 🙂

[miles pct 1853.7]

20/07
La nuit dernière vers 21h30 alors que je m’endormais pour une fois assez tôt, j’entends un énorme craquement suivi d’un grondement. Au début je pense à un arbre qui tombe mais quand le bruit continue je comprends que c’est en fait un morceau du pic rocheux à côté de nous qui s’est décroché… un peu de neige et beaucoup de cailloux qui ont dégringolé la pente… sympa encore un truc dangereux de plus ^^
Ce matin il fait bien froid et pourtant les moustiques sont déjà prêts à attaquer… même à plus de 2000m même avec du vent… ma théorie c’est qu’on a affaire à l’élite du moustique genre soldats mutants créés par l’armée ou un truc du genre…
On part vers 7h et on attaque direct dans la neige. C’est un peu gelé alors ça glisse pas mal… en revanche pas trop problématique en terme de navigation car le trail apparaît assez souvent donc on se perd assez peu. Ça va durer près de 5 miles en alternant trail et neige.
Au bout de 8 miles on passe le point le plus haut du pct en Oregon 7573 pieds soit environ 2300 m.

On est assez souvent dans la forêt mais encore une fois les arbres sont assez éparses pour qu’on puisse profiter du paysages avec encore plus de forêts et des lacs ou montagnes.
En milieu de journée deux randonneurs nous informent qu’il y a une cache d’eau quelques miles plus loin. Très bonne info et cache qui tombe très bien car il y a peu d’eau sur cette section et le point d’eau où on était sensé se ravitailler est apparemment très compliqué d’accès.


On récupère donc 2 litres chacun à la cache avant de sortir du pct pour prendre un autre trail alternatif indiqué sur nos cartes : le oregon skyline trail. Ce trail vient d’être apparemment rénové donc pas de tronc en travers, il est aussi mieux fourni en eau et à priori plus court et moins dénivelé que le pct et nous emmènera à Shelter Cove où nous devons récupérer un colis de ravitaillement. Ça serait dommage de s’en priver ^^
On fait 3 miles de plus avant de conclure la journée après 25 miles. Je suis bien contente que ça s’arrête car j’ai 3 nouvelles ampoules, merci les chaussures en fin de vie. Vivement que je puisse les changer ^^


21/07

Arrêt au stand
Short story short… j’avais très mal aux pieds (douleurs plantaires et ampoules) et j’étais fatiguée (les autres aussi) donc on est sorti du trail à Shelter Cove et on a rejoint la ville de Sister. Non sans mal car ça nous a pris 6h et 5 voitures différentes pour y arriver…



22/07

Rose pour les filles…
J’ai acheté de nouvelles chaussures dans l’espoir d’améliorer la situation de mes pieds. Je suis après à peu près sûre que ça réglera les problèmes d’ampoule par contre pour les douleurs plantaires je n’y crois pas trop 😉 sinon j’ai encore pris une demi pointure… donc je chausse du 42 maintenant… dans la vraie vie je fais du 39 !

Bon et puis niveau couleur j’ai eu le choix entre rose et… bah rien c’était juste en rose pour les filles et bleu pour le modèle garçons… Sérieusement Altra (la marque) en 2017 ???? Rose et bleu… :€

Du coup Anne Lise et moi nous retrouvons avec les mêmes chaussures roses… on a l’air malignes tient.


23/07
On part de Sisters où on a passé la journée d’hier et il est environ 12h et on est dimanche… bref c’est pas gagné pour se faire prendre en stop pour rejoindre le trail… enfin c’est ce qu’on pense. Il s’avère qu’on aura même pas à lever le pouce un type s’arrêtera de lui même en nous voyant nous diriger à pied vers un embranchement et nous proposera de nous emmener. Easy ! 😉

Sa femme vient d’ouvrir un magasin de sport alors il nous demandera ce qu’on s’attend à trouver dans ce genre de magasin en tant que pctistes. On répondra avec plaisir, après tout si on peut aussi un peu rendre service !
Il nous dépose à côté du trail et on est au milieu d’une énorme zone volcanique, on le sait on va devoir marcher dans de la roche et des cailloux pendant plusieurs miles…

Avant de démarrer on observe la vue avec Sister nord et middle, qui sont deux des « 3 sisters » 3 montagnes très proches les unes des autres prénommées donc les trois sœurs.
On démarre et c’est vraiment pas agréable de marcher là dessus… ça fait mal, je me tord la cheville, je trébuche… ambiance ^^


En revanche je suis très contente d’avoir de nouvelles chaussures car avec les anciennes quasi sans semelle ça aurait été l’enfer.

À la fin d’une montée et seulement 2 miles je fais une pause avec les autres parce que c’est quand même bien fatiguant comme terrain.
Ensuite toujours des cailloux mais en descente et dans une forêt dévastée par un incendie. Pas un brin d’ombre et un paysage assez « hostile » on va dire ^^ et enfin au bout de 2 miles la délivrance on repasse sur de la terre 🙂 … sauf que j’ai toujours mal au pied gauche… et oui pas de miracle avec les nouvelles chaussures cette fois… j’espère que ça passera.
Après 11 ou 12 miles on rejoint « Big lake » un camp pour jeunes chrétiens qui accueillent les pct hikers. Le personnel est adorable et nous proposera même à manger alors que le service est terminé depuis longtemps ! On pourra aussi prendre une douche… bonheur ! On fera une donation et on se trouvera un camp à quelques centaines de mètres de là.


[miles pct 1992.6]

24/07

« I think I see a forest fire… »
Cette nuit les coyotes ou loups sont revenus chanter près de nos tentes… je pensais l’avoir rêvé mais les autres me confirment qu’ils les ont entendu aussi. J’avais fait un enregistrement la première fois j’essayerai de le mettre en ligne. Je penche pour des coyotes mais je n’y connais vraiment rien ^^
On attaque par un peu de plat dans la forêt… c’est pratique ça permet de se chauffer sans violence. Au bout de 3 miles je m’arrête à côté d’un petit étang ou je rejoins Anne Lise. On discute 2 minutes, j’ai assez d’eau pour tenir jusqu’au prochain point donc je reprends le trail. Je marche, je marche, j’écoute de la musique je suis dans la lune mais au bout de 10 bonnes minutes j’ai un doute… je ne vois pas Anne Lise derrière ni les traces de pas des autres (oui parce que à force tu apprend à distinguer les traces d’animaux et aussi celles de tes potes)… je sors le téléphone pour vérifier sur le gps et oui pas de doute va savoir comment je me suis débrouillée mais je viens de marcher 0,6 miles vers le sud… bref de refaire ce que j’avais déjà fait !!! Mais quelle débile… oui car à ce moment tu t’insultes. Pour ceux qui se disent que j’aurais dû reconnaître ce que j’avais déjà vu… pour ma défense la forêt c’est pas le paysage le plus varié. Bref je me remets dans le bon sens, peste beaucoup contre moi même et avance à un rythme très soutenu. Spider appelle ça « angry walking » quand tu es tellement en colère que tu cours pratiquement d’un pas bien marqué. En plus ça montait donc je me reprend ça dans les pattes.

Je reviens à l’étang et à partir de là on est parti pour 5 miles de montée. C’est pas trop dur sauf qu’on sort de la forêt pile à ce moment et que du coup on se retrouve au soleil. Je trébuche sur un rocher et m’accroche le pied et fais un trou dans mes nouvelles chaussures…. ok c’est ce genre de journée donc… je le note.
J’entends une route au loin et rien qu’au bruit des voitures je sais que ça va pas être simple à traverser. Un peu comme dans la Sierra où rien qu’au bruit on savait que ça allait être compliqué. Et effectivement c’est une belle 3 voies où ça roule vite et beaucoup. Au moment où je vais m’élancer une voiture s’arrête. Je m’approche et le gars m’explique qu’il vient de déposer son père qui va faire une section du pct vers le nord et il me demande si j’ai besoin qu’il m’amène en ville. Je décline et le remercie… c’est rigolo ça fait deux fois en 24h qu’une voiture s’arrête alors que j’ai pas levé le pouce 🙂
Je rejoins les autres qui se demandent ce que j’ai fichu et ne manque pas de se moquer de moi… c’est mérité ^^ Bon et au même moment je vois arriver des lamas… ouais des lamas… bon je secoue un peu la tête histoire de voir si j’ai pas pris un coup de chaud… mais nan c’est bien réel. Il s’agit donc d’un groupe de « randonneurs » qui ont chacun un lama qui porte leur matos. Ok alors chacun son délire hein mais à quel moment tu te dis que c’est une bonne idée de se promener avec l’animal le plus caractériel, vif comme tout et de le fourrer à des quinquagénaires qui visiblement n’ont aucune idée de ce qu’elles font et ont l’air terrorisé par les bestioles… ah oui et énerve bien l’animal en lui fourrant 15kg sur le dos… bref personne n’a l’air très heureux ^^ moi je m’éloigne parce que je me méfie du lama énervé (lui toujours faire ainsi ^^). Mais sinon bien fière car je pense pas qu’il y ait tant de monde que ça qui ai vu des lamas sur le pct ^^


Au bout d’un peu moins de deux heures je retrouve de nouveau les autres. On est tous un peu séchés par la montée et la chaleur. On réalise aussi que le gps a un bug et qu’il nous reste encore 3 miles de montée… bizarre…
On arrive donc une heure plus tard au « sommet » où on trouve un coin à l’ombre pour déjeuner. Et là on aperçoit au loin au nord l’est du Mont Jefferson une colonne de fumée. Pas de doute ça ressemble à un feu de forêt. Spider appelle les pompiers et ça dure un peu le temps de donner nos coordonnées gps et de décrire où ça se trouve. Au final ils venaient déjà d’être prévenus pour cet incendie mais ils nous remercient quand même pour l’appel.


On est un peu inquiets pour les autres qui devraient se trouver dans le coin…
On reprend et il fait vraiment bien chaud mais ça descend… mais on passe dans une forêt qui a brûlé donc pas du tout d’ombre. Bref c’est pas la fête. On s’arrête au bord d’un étang pour refaire un ravitaillement d’eau et on y restera près d’une heure dans l’espoir de voir un peu baissé la température. En allant chercher de l’eau je fais un gros trou dans mon nouveau legging.. on continue la bonne journée ^^
Spider a beaucoup de mal aujourd’hui, je l’ai jamais vu avoir autant de mal sauf quand il avait ses ampoules… Aujourd’hui on avait prévu de faire 20 miles jusqu’à un lac, prendre de l’eau et refaire quelques miles avant de camper. Bon au final Spider fait quasi deux malaises dans le dernier mile avant le lac donc on décide de rester là pour la nuit histoire que le bonhomme mange un peu et se repose 😉 il va bien hein c’est juste un coup de mou.
Le lac est magnifique (c’est plutôt un étang d’ailleurs vu comme c’est petit et peu profond) et il y a des salamandres c’est rigolo de les observer. La température de l’eau est idéale donc j’en profite pour me tremper et Anne Lise fait pareil. Se rincer le soir c’est toujours un plaisir.

Au moment de sortir de l’eau je vois quelque chose nager… ah oui un serpent… juste là où on était. Sympa… sans doute se fait-il un apéro de salamandre 😉
On reçoit des nouvelles des autres et ils étaient bien près du feu. Ils ont vu les flammes au loin et ont quitté le trail pour rejoindre une route d’où ils sont repartis en stop pour aller à la ville la plus proche. Ils essayent actuellement de retourner sur le trail car le feu maintenant maîtrisé s’en est finalement assez éloigné.
Et sinon un randonneur vient d’arriver pour camper, il est accompagné de son chien et est complètement d’un autre monde (le maitre pas le chien). Il parle de rester près de l’étang/lac car il veut voir les poissons arriver. Il nous explique (il parle beaucoup) qu’il a commencé hier et qu’il est très heureux de sortir car avant il vivait à l’intérieur… ooooook… là il fait je sais pas quoi près de sa tente et parle tout seul. Ah maintenant il siffle… Va être sympa cette nuit ^^
Un mile de plus par étourderie, des lamas, un feu de forêt, un serpent qui nage où tu viens de te baigner… bref un jour ordinaire sur le pct 😉

[miles pct 2012.3]

25/07
On a eu la visite de beaucoup de biches cette nuit elles étaient très intéressée par nos tentes ^^


On décolle pas trop tard pour une fois et on est parti pour une journée de 25 miles avec quelques belles montées !
Et comme promis ça attaque direct, on prend de la hauteur… mais la vue est juste exceptionnelle alors ça compense. Le Mont Jefferson, magnifique et imposant se tient au milieu des lacs et forêts.
On redescend un peu et j’entends au loin une grosse rivière et je me dis qu’elle doit être en contrebas de la crête où je me trouve. Mais bon en fait très vite je me retrouve face à cette dernière… effectivement bien en forme et en courant… ça faisait longtemps ! On regarde vite fait s’il y a un passage mais non donc on remonte un peu le courant car la rivière s’élargit donc moins puissante et en plus il y a une chute d’eau un peu après donc autant prendre un peu de marge. Je me lance la première et au final j’ai de l’eau uniquement jusqu’au genoux et il n’y a pas tant de courant que ça, c’est réglé en moins d’une minute… easy 😉
Au détour du trail on a une belle vue sur le feu de forêt qui s’est déclaré hier. Une partie de la colline en face est partie en fumée. Et le feu même s’il a l’air bien maîtrisé continue par endroit. On assiste donc au balai des hélicoptères qui larguent l’eau et on verra même ces derniers ce ravitailler dans un lac. On discute avec un pompier qui nous confirme que la pct n’est pas touché et passe bien au loin… la voie est libre 😉

En route on rencontre aussi trois cavaliers venus faire une randonner à cheval donc et pêcher… pas sûr que ça morde beaucoup avec le bruits des helico et des avions…

On a aussi eu des nouvelles des 3 autres qui ayant eu la confirmation que le pct était sécurisé sont retournés (non sans mal visiblement) sur le trail.
On repart et on attaque une montée (la dernière de la journée) de deux miles particulièrement éprouvants avec une pente très raide qui nous amène sur un point de vue vers le mont Hood. On a déjà fait quasiment 20 miles et j’avoue que je n’ai plus de jambe ! Je souffre un peu quoi ^^ Arrivée en haut je reprends mon souffle en admirant la vue effectivement sublime… décidément aujourd’hui est une journée particulièrement riche en beaux paysages !


Il est 17h40 il nous reste 4 miles à faire pour atteindre le camp repéré ce matin.. on s’y remet. Et là, moi qui suis déjà fatiguée je ne vais pas être déçue car bien que ça descende on va être confrontés à beaucoup de neige pour nous achever définitivement et nous retarder… puis ensuite d’énormes cailloux qui font mal aux pieds… puis des arbres… re des ruisseaux… une nuée de moustiques qui t’attaque… ce soir c’est all included !!
J’arrive à bout de force au camp qui est ma foi bien joli, au bord d’un étang. Par contre je finirai mon repas dans ma tente fatiguée de me faire piquer par les moustiques.
Un grand bravo aux pompiers, services des forêts et tous les organismes concernés pour le travail qu’ils effectuent ici aux États Unis, en France et ailleurs.
[miles pct 2037.7]

26/07
Je me réveille bougonne car j’ai eu mal aux jambes toute la nuit et ce matin ça ne va pas vraiment mieux, la journée d’hier a laissé des traces.

La nuit a également été bien humide car la tente est trempée, j’avais remis la sur tente pour la première fois depuis bien longtemps comme le ciel était un peu menaçant. Je fourre tout dans un sac étanche, je ferai sécher toit ça à la prochaine pause.
Prochaine pause qui viendra au bout de 5 miles car à une jonction je vois un panneau qui dit « pct hiker, trail magic » avec une flèche vers la droite. Comme tous pct hiker normalement constitué je sort donc du trail et part à droite ^^

Je me retrouve très vite à Olallie lake un joli lac avec un resort, un magasin et des espace de camping avec des tables de pic nique où je retrouve Anne Lise et Spider qui ont évidemment suivi la flèche aussi. Je rencontre Nate le trail angel du jour qui me demande si je veux des pancakes et des œufs… hell yeah! On s’attable donc devant un bon petit dej’ inattendu mais non moins délicieux ! Nate avait en fait débuté le trail il y a quelque temps mais s’est blessé et a dû quitter le trail. Il voulait quand même avoir une activité en rapport avec le pct alors il est revenu en voiture avec son barbecue, des chaises et plein de provisions faire le trail angel pour notre plus grand bonheur 🙂 Il espère pouvoir reprendre la randonnée bientôt. J’espère bien le voir un jour sur le trail en tant que marcheur ! 🙂
On restera quasiment 1h30 ce qui n’aide pas ma journée (même si je ne regrette pas du tout l’arrêt soyons d’accord !) car on doit faire 24 miles, il est 11h et il en reste 19… je profite une dernière fois de la vue du lac avec le Mont Jefferson… rien que pour ça même sans trail magic il aurait été dommage de ne pas faire le petit détour !


Ensuite ça va être 8 miles très compliqué pour moi… il fait chaud, j’ai mal aux pieds… pourtant c’est plat ! C’est juste difficile…

Je prends une pause à côté d’un point d’eau et déjeune, fais sécher mes chaussures et chaussettes et me repose pendant une heure. Et ça me fait vraiment du bien !
Il est 15h il me reste 10 miles que je décide de faire tranquillement en prenant des pauses. Et bonheur aujourd’hui le trail est avec moi car à part une micro montée ça sera soit du plat soit de la descente. J’arriverai au camp à 18h30 avec largement le temps pour me poser, me rincer dans la rivière qui même si elle coupe le souffle tellement elle est froide fait un bien fou pour rincer les 12 dernières heures sur le trail !
[miles pct 2062.1]

27/07
Départ pour une petite journée car nous rejoignons la ville de « Governor Camp » pour ravitailler. Rien de compliqué aujourd’hui, une petite montées de 3 miles et ensuite c’est du plat et il y a de l’eau disponible assez souvent.
Au bout de 9 miles je fais une pause avec Anne Lise et Spider et on apprend qu’une jeune fille qui randonnait avec sa famille s’est perdu dans le coin, ses proches sont évidemment paniqués. Elle s’appelle Alyssa, une adolescente blonde et mince avec un sac rouge. On promet de faire attention si on la voit et on passe l’info et la description à chaque randonneur qu’on croise.
Le reste du trajet se fait dans la forêt au bord d’un superbe lac : Thimoty Lake. Ça donne envie de se baigner 😉
À un moment je croise une ado sans sac mais ne fait pas le rapprochement avec Alyssa car elle ne correspond pas vraiment à la description… je continue ma route et voit un sac rouge sur le bord du trail avec un mot dessus « je suis sur le trail je vais bien. Alyssa ». Ok… je me retourne mais elle est déjà loin. Je rejoins Spider qui lui aussi a croisé Alyssa et a compris tout de suite que c’était elle, il lui dit que beaucoup de monde la cherche. Elle est pas traumatisée pour un sou… Spider insiste et lui dit que ça serait bien qu’elle reparte en direction de sa famille ce qui ne semble pas enchanter la jeune fille qui en a marre de porter son sac… c’est donc pour ça qu’elle le laissera au bord. Bref une ado comme on les aime…
On rejoint une jonction et on sort du trail pour aller voir « Little Crater lake » un trou d’eau résultant d’un mouvement terrestre et dont le bleu exceptionnel de l’eau rappelle effectivement son grand frère Crater Lake. C’est très joli et ça vaut le détour de 5m 😉


Ensuite on rejoindra donc Governor Camp une petite station de ski assez touristique mais pas trop chère. Il reste une piste ou deux ouverte dans les hauteurs de la station et sinon les vacanciers profitent des pistes sans neige pour randonner ou faire du vtt.
Un burger, une ou deux bière, les courses pour les deux prochains jours de marche et on repart vers le haut de la station où nous allons camper cette nuit. On est juste à côté des pistes de de ski avec une magnifique vue sur le mont Hood.


On se trouve juste à code de Timberline Lodge un resort assez huppé qui pourtant est réputé pour traiter extrêmement bien les pct hikers. On y prendra demain matin le petit déjeuner… paraît-il que c’est le meilleur buffet de tout le trail 😉
[miles pct 2094.4]

28/07

Shining



Je me suis couchée avec ma doudoune et mes chaussettes car il y avait beaucoup de vent rt on se gelait (et aussi j’avais la flemme de mettre la sur tente) et je me suis réveillée à 1h en transe de chaleur… life on the trail 😉

Aujourd’hui c’est relâche avec une matinée de congé du coup ça traine au lit et ça fait vraiment du bien ^^ Vers 8h on se dirige vers le fameux Timberline lodge pour le fameux buffet de petit déjeuner.


Timberline lodge c’est un très (pour les US) vieux bâtiment tout en bois construit dès le boom des sports d’hiver. Il est maintenant à la fois un hôtel de standing, une restaurant, un bar et aussi un musée que l’ont peut visiter… bon mais je vous ennuie avec ça la vraie info c’est que c’est là qu’à été tourné le film Shining 😉 excitant non ? ^^
C’est un très beau bâtiment authentique construit autour d’une gigantesque cheminée au multiples foyers. C’est assez luxueux, tellement qu’on dénote un peu avec nos habits sales (bien qu’on est mis nos vêtements de nuit un peu moins crado), nous sales car sans douche depuis 5-6 jours (bien que avant d’entrer dans la salle de restaurant je me sois arrêtée au toilettes où je me suis lavée les mains trois fois, puis le visage puis re les mains salies par mon visage puis le lavabo plus du tout immaculé après mon passage). Mais le personnel adorable nous traite comme n’importe quel client, les pctistes sont clairement les bien venus. On se goinfre donc de tout ce qui est disponible : gaufres faites à la demande, fruit frais, œufs, charcuterie et des viennoiseries. On se régale et mangeons beaucoup trop… un buffet quoi 😉 puis je profiterai des canapés du lobby et du wifi de l’hôtel histoire de digérer tout ça.


Vers midi on s’offre une bière au bar de l’hôtel et on discute avec d’autres hikers. Puis il est l’heure de replier et de reprendre le trail.
On croise beaucoup de randonneurs à la journée, la station et les sentiers étant très populaires. Qu’ils sentent bons !!! Oui c’est un truc bizarre mais quand on croise les randonneurs on ne peut s’empêcher de remarquer qu’ils sentent le propres ^^ une fois je l’ai fais remarquer au gens et ils m’ont regardé bizarrement… depuis je ne dis plus aux inconnus qu’ils sentent bons… bref…
On passe en dessous des télésièges (j’aime !!!) et on traverse l’unique piste ouverte. Et autant à voir les gens skier ça faisait assez envie mais quand on marche dessus on réalise que la neige de fin juillet c’est vraiment (sans surprise de la soupe). Le trail est relativement plat puis une montée de 3 miles. On aura pas mal d’arbres gigantesques couchés sur le trail qu’il faudra contourner… un peu frustrant du coup on entend des :

– « Seriously trail?!? »

– « Are you kidding P.C.T? »

– « WTF »

Oui quand on est énervés on parle au trail 😀
Mais ça ne dure pas longtemps et ensuite c’est de la descente à l’ombre avec un trail mélange de terre et de sable bien agréable à parcourir ! Du coup pas besoin de trop se concentrer alors je rêvasse et ne vois pas le temps passer.
En route j’aperçois au loin une chute d’eau qui se déverse sur une rivière bien en forme. Je sais devoir traverser celle-ci à la fin de l’après-midi. Je sens bien que n’arriverai pas au camp les pieds secs 😉

Et comme promis je rejoins Anne Lise et Spider et la rivière est effectivement en forme mais visiblement pas trop profonde et peu large. On regarde vite fait où est le meilleur passage et on décide de traverser en amont d’un tronc d’arbre trop fin pour servir de pont mais parfait comme fil d’ariane et appui. J’ai de l’eau jusqu’aux genoux, le courant est effectivement un peu fort mais rien de trop violent ou dangereux. En 2 minutes c’est réglé nous voilà de l’autre côté avec les chaussures qui font shploch shplotch.

Pour ceux qui se demandent pourquoi je n’enlève pas mes chaussures c’est que en cas de fort courant je préfère avoir de bon appuis et aussi quand la rivière pleine de cailloux je préfère avoir les pieds mouillés que de me couper sur un rochers 😉
Puis juste quelques dizaines de mètres plus loin on établit notre camp sur un chouette emplacement bien plat. Et essentiel pour moi ce soir avec une vue dégagée sur le ciel… je compte bien profiter de la Nuit des étoiles filantes depuis ma tente 😉
[miles pct 2104.2]

29/07

On remet ça ?
Bon j’avais mis mon réveil à 1h pour voir les étoiles filantes mais j’ai pas trop réussi à rester les yeux ouvert bien longtemps… en revanche le ciel était magnifique 😉
J’attaque la journée par un petit trail alternatif qui nous emmène jusqu’aux chutes d’eau de Ramona, c’est toujours sympa à voir et en plus ce trail rejoint le PCT et n’est pas beaucoup plus long donc pas de raison de s’en priver 😉

Bon et surtout c’est histoire d’atténuer la grande déception de la journée car on l’a appris il y a quelques jours le trail qu’on devait prendre ce soir et demain et réputé comme l’une des plus belle section du PCT « Eagle Creek trail » est fermé à cause d’un feu qui a eu lieu il y a quelques jours. Il s’agit en fait d’un sentier alternatif que la majorité des hikers choisissent d’emprunter car beaucoup plus joli que le pct. La partie la plus célèbre est Tunnel Fall ou le sentier passe carrément derrière une chute d’eau… une section que j’attendais tout particulièrement donc et qui m’est interdit car un crétin n’a pas su gérer son feu de camp (véridique) et à brûler une partie de la colline… Le PCT lui est bien ouvert on en a eu la confirmation par un ranger à Timberline lodge.
On prévoit donc de faire 24 miles sur le PCT et de camper près d’un (paraît-il) très joli lac histoire de quand même passer une bonne soirée.


Après le trail alternatif de Ramona fall on reprend sur le pct qui monte assez fort mais seulement sur 3 miles donc comme c’est la matin ça passe tout seul 🙂 En route on croise un monsieur qui nous apprend qu’une route vient d’être fermée par les pompiers quelques miles en avant. Une fermeture de circulation routière ça peut vouloir dire deux choses : un incendie ou le trail de Eagle Creek étant fermé ils en ont barré l’a eu routier. On espère que c’est le deuxième cas.
On avance plutôt bien aujourd’hui si bien qu’on s’arrête pour déjeuner à 13h avec plus de 16 miles parcourus. Si on continue à ce rythme on pourra profiter d’une longue soirée au bord du lac 😀
Dans l’après-midi on avance et on commence à entendre un hélicoptère… pas forcément souvent bon signe…
Arrivée sur un plateau on profite d’une vue spectaculaire sur toute la vallée et en cadeau bonus pas moins de 3 nouveaux venus sur le paysage : les célèbres Mont Reigner, le mont Adams et… le mont Saint Hélène ! Ce dernier est particulièrement reconnaissable par son sommet plat, séquelles de l’explosion du volcan.


C’est magnifique et on reste un long moment contempler le paysage. Après tout il n’est que 17h et il reste moins de 3 miles avant le camp.
On observe aussi le fameux hélicoptère éteindre un début de feu de forêt juste en face de nous… Décidément c’est la série en ce moment… Il fera un nombre hallucinant de voyages, il faut dire qu’il y a beaucoup de vent aujourd’hui et l’incendie ne cesse de reprendre. Mais ça a l’air assez contenu grâce encore une fois au travail exceptionnel des pilotes et pompiers.
Je repars et au niveau de la jonction avec le Eagle Creek trail j’aperçois un ranger. Je lui demande si à tout hasard le trail serait réouvert… il répond sans surprise par la négative. Je le remercie et m’apprête à reprendre la route quand il me demande si je suis au courant de l’extension de fermeture du trail. Il me précise en effet que la zone de fermeture a été étendue et que même si le PCT reste ouvert il est interdit de camper sur une zone qu’il me montre sur une carte. Et devinez quoi ? La camp au bord du lac qu’on voulait investir fait évidemment parti du lot… et comble de bonheur le prochain campement se trouve dans 8 miles.. qu’elle est bonne cette bonne nouvelle !
Anne Lise et Spider me rejoignent et je leur annonce la bonne nouvelle. C’est pas vraiment l’explosion de joie… on décide déjà de se rendre au lac à 3 miles de là car de toute façon on a besoin d’eau et on espère quand même trouver un moyen de camper.
Arrivés au lac pas de surprise des panneaux indiquent clairement l’interdiction… pas le choix il va falloir vers 5 miles de plus. Il est 19h on decide de se ravitailler en eau et de se faire à diner car 1/ on a faim et 2/ ça permet de ne pas se trimballer l’eau pour cuisiner.

Il y a sur le campement une dizaine de japonais qu’on croirait en voyages touristiques genre tour operator « découvrez le PCT sur deux jours et vivez dans le wild ». Ils sont visiblement très contrariés par l’interdiction (plus que nous) et ne sont pas prêts à faire un mile de plus. Ils décideront à priori de braver l’interdiction.. on assiste aussi hallucinés à une scène où des femme qui se cuisine à manger et jettera une allumette allumée par terre… sol recouvert essentiellement d’épine de pin qui commencera à s’embraser. Elle éteindra grossièrement avec sa chaussures sans mettre d’eau dessus. Ne vous demandez pas qui sont les débiles qui mettent le feu.. ces gens n’ont visiblement aucune idée de ce qu’ils font. Après diner et en repartant je mettrais quand même de l’eau sur la zone histoire de..
On observe aussi l’hélicoptère se ravitailler en eau dans le lac car c’est toujours très impressionnant 🙂


Et Nous voilà donc reparti pour 5 miles… principalement de montée sinon c’est pas drôle. Adieu joli lac et chouette soirée. Et même si on assiste à un joli coucher de soleil ça compense pas vraiment.


On finira par rejoindre un camp vers 21h après une journée de 29 miles. Épuisés chacun montera sa tente où il peut le camp étant déjà bien plein. Je finirai donc un peut en pente mais qu’importe je vais enfin pouvoir me coucher 😉 bon et puis c’est toujours 5 miles de moins à faire demain ^^
[miles pct 2132.8]
30/07



Réveil un peu raide… mais c’est Town day aujourd’hui alors je m’extirperai quand même de ma tente (ça et j’avais aussi très envie de faire pipi ^^).
Bon et puis rien de compliqué aujourd’hui car il ne reste que 11 miles à parcourir pour rejoindre Cascade Locks, merci les miles en plus d’hier 😉
On a pas une vue très dégagée, forêt oblige… mais c’est bien vert avec plein de fleurs et des oiseaux aux chants presque exotiques… on se croirait presque dans une rain Forest.
En revanche ça descend à pic pendant 10 miles et autant dire que les genoux sont bien sollicités, je m’aide de mes bâtons pour amortir histoire de pouvoir encore marcher demain ^^
On voit apparaître du bleu au travers des arbres.. la rivière Columbia qui commence à se dévoiler jusqu’à apparaître totalement. Je suis surprise de sa taille c’est gigantesque ! Et très joli.. la rivière marque la frontière entre les états de l’Oregon et Washington.


Je croise pas mal de day hikers… ceux qui sentent bons ! Tellement qu’on a envie de leur arracher leurs vêtements… pas pour les voir à poil hein.. juste leur voler leur vêtements propres ^^
Vers 11h on arrive en ville, qui est traversée par le trail donc pas besoin de faire du stop 😉 et qui passe aussi par une énorme coïncidence près de la brasserie… on se sent obligé de s’y arrêter 🙂 histoire d’aider l’économie locale uniquement hein… les autres (Emily, Eike et Urs) arrivés la veille nous rejoignent et on passe un bon moment.
Ensuite on se prend une chambre au Bridge of the god Motel histoire de se décrasser parce que 8 jours sans douche c’est juste vraiment compliqué et ça demande pas mal de supplément de shampoing qu’on mendie auprès de la réceptionniste ^^ et c’est aussi la corvée de lessive… on sentira jamais aussi bon que les day hikers mais au moins je serai pas dégoûtée d’enfiler mon teeshirt le matin (pendant au moins deux jours ^^).
On passe aussi en fin de journée chez un trail angel (« Shrek ») qui héberge des hikers (on ira dormir chez lui demain) et un autre trail angel va au cinéma ce soir et nous propose de nous y emmener. On hésite pas une seconde et on saute dans son van.


Bon et si je vous dis que le cinéma en question est équipé non pas de sièges standard mais de canapés hypra confort, qu’on peut y manger (dans la salle !!!!) des pizzas fraîchement cuisinées et accompagner le tout de vin ou de bière (ou d’eau… but where is the fun in that ^^) vous vous dîtes que ça déchire non ???? Parce que personnellement j’ai vraiment adhéré au concept !!!! Mais que fait la France ??? Au fait le film c’était Atomic Blonde et ça allait très bien avec l’ambiance 🙂
Ensuite c’est retour au bercail pour dormir parce qu’il est super tard (au moins 21h ^^) et qu’on est quand même bien claqués après ces derniers jours. Demain c’est repos (et ravitaillement, Poste, les corvées obligatoires…)
[2144.2]

31/07-01/08



Repos… la région est touchée par une vague de chaleur du coup après les corvées (ravitaillement et lessive, envoi d’un colis) on prétexte totalement de la chaleur pour ne rien faire… on est les pires hikers du monde (et assez fiers ^^).
Un petit mot au passage sur la ville de Cascade Locks qui accueille tellement gentiment les hikers avec pas moins de deux brasserie qui offre la première bière 😉 C’est aussi le point le plus bas de tout le trail.


Après une nuit au motel on est resté chez le trail angel Shrek. Un type génial, une force tranquille qui héberge tout ceux qui toque à sa porte (devant laquelle trône une sculpture de Shrek à qui il ressemble un peu). Je passerai mon après-midi à désherber son jardin pour aider et participer un peu et aussi parce que c’est pas tout les jours que vous pouvez jardiner pour Shrek 😉
Côté hébergement c’est soit la maison de Hobbit (petite cabane qui donc est une maison de hobbit), attention à la tête (dixit la fille qui a failli avoir un traumatisme crânien après la visite), soit du camping, soit des hamacs, soit le roof top/tree house une plateforme en hauteur. Comme on est sympas/ arrivés tôt/ a aidé dans la maison ou le jardin on hérite des meilleurs spots : Spider et Anne Lise ont le droit à la vie de hobbit et moi la terrasse avec vue sur les étoiles 😉

partager cet article :Email to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter

3 Responses

  1. Evelyne T

    des photos de fou !! bravo Lucie pour ta persévérance , bon courage pour la suite 🙂 bises

  2. Chris

    Il y a beaucoup de bière dans ces posts… de plus en plus même ! Tu vas ouvrir une micro brasserie sur le PCT ? 🙂

    • lucie

      Tu as raison !!! Du coup maintenant je bois aussi des margarita. #varietyisthekey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *